6.7.09

Le Dynamo de Turku

Comme le veut la tradition finlandaise, lorsque l'on se rend au festival Ruisrock, à Turku, il faut s'arrêter boire quelques chopines de breuvages divers et variés au Dynamo, à Turku aussi. Cette Dynamo n'est autre qu'un club/bar/lieu-où-danse-comme-des-neuneu-quand-on-est-torché-sinon-on-ne-le-ferait-pas. Dans une atmosphère de sueur, sentant la joie et la bonne humeur, ainsi que la tequila, il n'est pas rare de croiser le Pikku Vauva dansant sans pantalon, ni même slip kangourou ou autre string, sur les tables basses, au milieu des pintes de bière se réchauffant pour cause de consommateurs trop lent. Ainsi ce bébé danseur(seuse) nous délivre une sorte de boogie-woogie de toute beauté, alternant avec des mouvements de smurf non contrôlés (en raison de cette fracture du bras, qui laisse la main pendouiller comme un vulgaire truc qui pendouille vulgairement.

Mais il/elle est le centre du monde, sur la table il se déchaine, il/elle est le sujet de toutes les discussions, et les questions à son propos fusent de toutes part : "mais comment est-ce possible?", "pourquoi personne ne l'en empêche?", "et s'il tombe de la table?...", "qui lui à piqué son pantalon?", "du combien chausse-t'il/elle?", "peut-on le/la foutre complètement à poil bordel?", "qu'est-ce qu'il/elle a bu pour être dans un état pareil?", "on peut jouer au foot avec le bébé sans culotte?"... Mais rien ne le stop. Le bébé, vaillant comme Michel du même nom, continue sa danse en s'foutant pas mal des r'gards obliques des passants honnête. Il se dandine comme pas possible, il moon-walk, il enchaine les figures acrobatiques digne des plus grands danseurs de hip-hop...

jusqu'au bout de la nuit, sous les feux des projecteurs, sous les acclamations du publique bourré, il danse et danse et danse... jusqu'à ce que sa minuterie interne ne le stop.


1 comment:

Anonymous said...

Great post keep up the good work



[url=http://www.venditascarpe.com/]gucci shoes
[/url]